ACCUEIL   |    HORAIRE   |   PHOTOS   |   INFORMATIONS   |   NOUS JOINDRE  |  PROMOTION  |  TÉMOIGNAGES
 
 

Le Wing Chun

 

Le Wing Chun est un art martial qui a vu le jour il y a plus de trois cent ans dans le sud de la Chine.

 

C'est un style de Gung Fu qui est principalement reconnu pour sa science des poings et qui découle de la synthèse de différents styles (tigre, dragon, serpent, grue blanche). Basé sur le concept du yin et du yang, il fait partie des styles combinés (internes et externes).

 

Ce style a été créé à l'origine par une femme, ce qui lui confère certaines spécificités.

 

La puissance est obtenue par sa position et sa structure, et non par la contraction musculaire.

 

L’adepte cherche à dévier et à contrer les techniques adverses pour éviter les rapports de force.

 

Pour plus d'efficacité, les deux bras servent à établir le concept d'attaque - défenses simultanées.

 

Ce style incarne l'efficacité grâce à une grande économie de mouvements, et donc d'énergie : les mouvements sont courts, la position stable, ce qui permet des réactions rapides dans toutes les directions. Les esquives sont souples et les contre-attaques fulgurantes, sèches et puissantes. C'est donc un style propice au corps à corps.

 

La particularité de ce style est qu'il ne comporte que trois formes de main, une forme du mannequin de bois et deux formes d’arme. Il n'y a pas de figures spectaculaires comme dans certains styles, mais ces formes permettent d’acquérir les qualités nécessaires pour devenir un bon combattant.

 

Un des principes fondamentaux du Wing Chun est la théorie du centre. La ligne centrale est une ligne imaginaire que le pratiquant utilise face à son adversaire. Elle comporte des points situés face à lui, là où il peut croiser ses poignets à des niveaux différents, bas, milieu, haut, sans pivoter son corps. Utilisant cette ligne imaginaire pour faire face à son adversaire, le pratiquant est capable d’utiliser ses deux bras en même temps. Là où les poignets ne peuvent se croiser, sans pivoter le corps, le pratiquant se trouve hors de la ligne centrale. A ne pas confondre avec la ligne du centre, qui est la ligne imaginaire divisant verticalement le corps en deux parties. La plupart des organes vitaux du corps et des points de pression se trouvent sur la ligne du centre.

 

 

Structure et théories du style

 

Le Wing Chun est un style très méthodique. Il est composé de 6 formes:

 

  1. Siu Leem Tau « Petite idée »: C'est la première et la plus importante forme en Wing Chun. Elle est la base de toutes formes et techniques réussies. Les règles fondamentales d'équilibre et de structure corporelle sont travaillées à ce stade, ainsi que la plupart des techniques de base.

 

  1. Chum Kiu « Chercher le pont »: La seconde forme Chum Kiu se concentre sur les techniques de déplacements et les techniques d'entrée pour fermer la distance entre le pratiquant et son adversaire, et ainsi perturber sa structure et son équilibre. Cette forme apprend fondamentalement les techniques de défense et les déplacements. Les attaques de courte distance avec les coudes et les genoux sont aussi travaillées à ce stade.

 

  1. Biu Jee « Les doigts jaillissants » : Cette forme est composée de techniques ultra courtes et ultra longues, coups de pieds bas et balayage et techniques d'urgence pour contre-attaquer quand on a perdu la structure et la ligne centrale ou lorsqu’on est gravement blessé. Le pratiquant va apprendre à l’aide de cette forme les techniques d'attaque.

 

  1. Mook Yan Joang « Mannequin de bois » : Cette forme est utilisée pour développer la coordination et la synchronisation des bras et des jambes, démontrer le bon positionnement des bras dans les applications et acquérir la notion de distance et de force appropriée dans l’usage des techniques. Il permet aussi au pratiquant de développer la fluidité et de passer d’une technique à l’autre. Il est également employé pour conditionner et endurcir les avant-bras, bien que ce ne soit pas la fonction primaire du mannequin. On peut aussi pratiquer plusieurs exercices sur l'appareil, car il peut remplacer le partenaire de pratique quand personne n'est disponible.

 

  1. Look Deem Boon Gwun « Bâton de 6 pieds et demi » : La forme du bâton est essentiellement utilisée comme méthode pour développer la puissance physique. Cette forme est essentielle au développement de la puissance explosive de courte portée et à la stabilité structurale nécessaire pour l'exécution des techniques agressives (Yang) du Wing Chun. L'idée est de prendre les grands et larges mouvements explosifs utilisés dans la forme et de les condenser pour amplifier la puissance des petites, simples et puissantes techniques qui caractérisent le Wing Chun.

 

  1. Bot Jom Doh « Paire de couteaux papillons » : En terme de puissance et d’énergie les couteaux sont les cloches sourdes et muettes du système Wing Chun. Cette forme développe les muscles des poignets, des bras, du haut du corps, du dos, de la taille et des jambes nécessaires à fournir la puissance/énergie. L'étude de cette forme permet de fournir la puissance au delà de l'ampleur physique de la main ou de la jambe, elle augmente et améliore ce qui a été développé avec les formes précédentes et ajoute une nouvelle dimension au pratiquant; mouvement et capacité de fournir la puissance et l'énergie.

 

 

Les principes essentiels du Wing Chun sont:

 
1- Toujours protéger son centre que ce soit dans l'attaque ou la défense.
2- Canaliser d'une manière constante la poussée des bras vers l'avant.
3- Utiliser la force de l'adversaire pour la retourner contre lui.
4- Utiliser les principes de déviation de force pour la défense et la ligne droite pour l'attaque.
5- Lorsque le pont a été établi, rester collé aux avant bras de l'adversaire, car l'information qui transite par le contact est plus     rapide que celle qui transite par l'œil.
6- Si la force adverse est trop grande, cède et utilise ton système de déplacement pour te restructurer.
7- Si l'adversaire recule, suis-le et maintiens la pression ; ne le laisse pas construire de nouveaux plans.

 

 

Le Chee Sau

 

Le Chee Sau (« mains collantes ») est la technique employée face à une attaque. Elle consiste à coller les avant-bras tout contre ceux de l'adversaire, non pas d'une manière statique mais entre des entrelacements savants et très fluides.

 

Sous sa forme simple, elle se pratique d'un seul bras pour pouvoir se concentrer sur les sensations, puis des deux bras dans sa forme avancée afin que la coordination des actions et des sensations se mêlent jusqu'à devenir naturelles.

 

Le but est de prendre contact avec le coup de l'adversaire, à « fleur de peau », sans jamais le bloquer en force, pour le contourner très rapidement, le dévier, le retourner à sa source, tout en permettant une attaque instantanée de l'une ou de l'autre main, sans qu'il y ait rupture d'équilibre. Le Chee Sau permet de mettre en application les gestions de force, de trouver les ouvertures, d'utiliser les points de levier, et de mettre en pratique les techniques apprises dans les formes. Les pressions exercées sur les avant-bras sont des informations pour appréhender les intentions, les contractures musculaires de l'adversaire et à un autre niveau ses émotions dans l'action.

Les techniques avancées du Chee Sau permettent de décoller les mains, pour changer de distance, de rythme et utiliser les coups de pieds ainsi que les techniques du Biu Jee.

Le pratiquant de Wing Chun peut ainsi s'exprimer pleinement dans le Chee Sau.

 

Cette pratique peut se faire à un bras, à deux bras et aussi avec les jambes. À un niveau avancé, on peut même pratiquer le Chee Sau les yeux bandés. Chaque attaque a une contre-attaque.

 

 

À qui s'adresse le Wing Chun?

 

Le Wing Chun est un système de défense qui peut être pratiqué par tous ceux qui désirent améliorer leur forme physique tout en apprenant une façon de se défendre. De plus le Wing Chun ne nécessitant pas une grande souplesse, est idéal pour les personnes raides ou ne souhaitant pas pratiquer des techniques avec une grandes souplesse, comme on constate souvent dans les autres courants de Kung Fu Shaolin.

 

Le Wing Chun ne requiert pas une grande force physique, le style ayant été développé par une Nonne (Ng Mui), il n'est pas rare de rencontrer autant de femmes que d'hommes pendant les cours.

 

Le Wing Chun est un art qui s'apprend rapidement, mais néanmoins, pour le maîtriser il faut une vie entière !

 

 

 

© PAGODA WING CHUN, 2009